Une policière invente de faux aveux de viols et envoie un homme en prison
L'actualité des faits-divers
24/03

Une policière invente de faux aveux de viols et envoie un homme en prison


  • PARTAGES

Une policière du commissariat de Saint-Nazaire a comparu lundi devant le Tribunal pour faux en écriture publique et usage de faux.

En 2018, cette femme de 50 ans était chargée d’enquêter sur le viol d’une femme. Un homme avait été placé en garde à vue et avait nié les faits

Mais la gardienne de la paix avait volontairement indiqué sur le procès-verbal qu'il avait avoué, alors que c'était faux.

L'homme a passé une année en détention provisoire alors que l’enregistrement vidéo de son interrogatoire montrait qu'il n'avait rien avoué.

Il a depuis été relâché et mis hors de cause. Il a reçu 30.000 euros en dédommagement pour cette année de prison.

La policière a déclaré qu’elle était persuadée de sa culpabilité sans toutefois avoir d’amertume envers lui. Elle a expliqué qu' au moment des faits, elle souffrait de dépression.

Elle a été condamnée à 2 ans de prison avec sursis. Sa condamnation ne sera pas inscrite sur la partie du casier judiciaire accessible aux employeurs, et si elle reste toujours policière aujourd’hui, elle ne travaille plus au contact du public.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES