La tête coincée entre ses genoux, il poignarde à 11 reprises les yeux de son ex-compagne
L'actualité des faits-divers
15/06

La tête coincée entre ses genoux, il poignarde à 11 reprises les yeux de son ex-compagne


  • PARTAGES

Sébastien Joux, 37 ans, a comparu cette semaine devant la Cour d'Assises des Landes. Les faits se sont déroulés le 28 juin 2019 à Lit-et-Mixe.

Ce soir là, l'accusé s'est rendu au domicile de la mère de ses trois enfants, âgée à l'époque de 27 ans, dont il était séparé.

Muni d'un couteau, il a maîtrisé son ex-compagne à califourchon sur elle. Au sol, la tête coincée entre les genoux, il lui a asséné 11 coups de poignard dans les yeux.

Un des enfants, entendant ses hurlements, est descendu de l'étage en demandant «qu'est-ce que tu fais papa ?».

«C'est pour ça qu'il a arrêté, sinon je serais morte» a témoigné la victime au Tribunal. La mère de famille a perdu l'usage de son œil droit et sa vision de l'œil gauche est depuis très atténuée. Son visage a gardé des cicatrices.

«J'ai subi quatre opérations, il m'en reste deux à faire» a ajouté la jeune femme. Sébastien Joux était déjà bien connu des services de police. Son casier judiciaire comportait déjà 17 mentions.

Après son interpellation sur les lieux, l'accusé a raconté que la jeune femme l'avait appelé «pour l'injurier» et lui dire qu'il ne verrait «plus ses enfants».

«Elle ne voulait pas que je voie mes enfants, elle ne les verra pas non plus» a-t-il indiqué aux enquêteurs.

Sébastien Joux a été condamné mardi à 25 ans de réclusion criminelle. La sentence est assortie d'une peine de sûreté de 16 ans.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES