Condamné à mort pour le viol et le meurtre de Stacey, 19 ans, il obtient un recours pour des tests ADN
L'actualité des faits-divers
27/04

Condamné à mort pour le viol et le meurtre de Stacey, 19 ans, il obtient un recours pour des tests ADN


  • PARTAGES

Le corps sans vie de Stacey Stites, 19 ans, avait été retrouvé le 23 avril 1996 à Bastrop, au Texas (Etats-Unis).

Elle avait été étranglée à mort avec sa propre ceinture. Une très petite quantité de sperme de Rodney Reed avait été retrouvée dans son vagin.

Mais ce dernier affirme qu'il entretenait une relation secrète avec la victime et avoir eu des relations sexuelles consenties avec elle la veille du meurtre.

Une ancienne collègue de Stacey Stites a confirmé sa liaison secrète avec Rodney Reed.

Malgré cela, Rodney Reed, qui a toujours clamé son innocence, a été condamné à mort en 1998 pour le meurtre et le viol de Stacey Stites. Son exécution a été reportée à plusieurs reprises grâce à ses défenseurs, dont de nombreuses stars comme Kim Kardashian, Rihanna ou Beyoncé.

La Cour suprême des Etats-Unis a accepté lundi de se saisir de la demande de Rodney Reed, qui cherche à obtenir des tests ADN sur la ceinture qui a été utilisée pour étrangler à mort la victime

Car la loi du Texas interdit les prélèvements ADN post-condamnations. Sa demande avait donc été refusée. Reed a alors déposé un recours devant la Cour suprême en contestant la constitutionnalité de la loi du Texas.

Ce recours, refusé une première fois, a finalement été accepté.

Car de nouveaux éléments recueillis après le procès accréditent sa version des faits et pointent vers un autre suspect: le fiancé de la victime, Jimmy Fennell un ancien policier qui a depuis purgé dix ans de prison pour un autre viol.

Car un ancien co-détenu du policier a récemment révélé que Jimmy Fennell lui avait avoué avoir tué sa fiancée parce qu’elle "couchait dans son dos avec un Noir".






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES