Elle fait croire qu'elle a été enlevée et séquestrée pendant 3 semaines alors qu'elle était chez son amant
L'actualité des faits-divers
06/03

Elle fait croire qu'elle a été enlevée et séquestrée pendant 3 semaines alors qu'elle était chez son amant


  • PARTAGES

Une affaire d'enlèvement survenue il y a cinq ans en Californie, aux Etats-Unis, vient d'être résolue.

Le 2 novembre 2016, Sherri Papini, une femme mariée de 34 ans, résidant à Mountain Gate, avait disparu alors qu'elle était partie faire son jogging.

Son téléphone portable et ses écouteurs avaient été retrouvés sur un chemin. Au départ, les policiers soupçonnaient le mari, mais un passage au détecteur de mensonge l'avait innocenté.

Trois semaines plus tard, la mère de famille avait été retrouvée vivante, les mains et les pieds enchaînés, au bord d'une autoroute par un automobiliste.

Son corps était couvert d'hématomes, de coupures et d'ecchymoses. Ses cheveux avaient été coupés courts.

Sherri Papini avait expliqué que deux femmes hispaniques l’avaient enlevée pendant qu’elle faisait du jogging et séquestrée dans un endroit.

Elle avait raconté que ses ravisseuses portaient des bandanas sur la bouche et se couvraient la tête avec un sac la plupart du temps.

Durant sa séquestration, cette maman de deux enfants avait été tabassée et torturée par ses ravisseuses qui avaient fini par la relâcher, 22 jours plus tard, à plus de 220 kilomètres du lieu de son kidnapping.

Les enquêteurs étaient parvenus à extraire un ADN sur la victime. Cet ADN a des correspondances avec un homme interpellé en 2020, qui était jusqu'alors inconnu de la police. Les policiers ont enquêté et ont appris que cet individu avait dans sa famille un ex-petit ami de Sherri Papini.

Cet ancien compagnon a récemment été placé en garde à vue et a reconnu que Sherri se trouvait avec lui durant son enlèvement et n'avait jamais été enlevée. Il a également admis qu'ils utilisaient des téléphones prépayés pour communiquer entre eux.

Sherri Papini a été interpellée jeudi. Elle risque jusqu'à 20 ans de prison pour dénonciation de crime imaginaire.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES