Kevin retrouve la liberté après 43 ans en prison pour un triple meurtre qu'il n'a pas commis
L'actualité des faits-divers
25/11

Kevin retrouve la liberté après 43 ans en prison pour un triple meurtre qu'il n'a pas commis


  • PARTAGES

Les faits s'étaient déroulés le 25 avril 1978 à Kansas City, aux Etats-Unis.

Quatre jeunes passaient la soirée dans une maison lorsqu'ils avaient essuyé des coups de feu. Sherrie Black, 22 ans, Larry Ingram, 22 ans, et John Walker, 20 ans, étaient morts sur le coup.

Seule, Cynthia Douglas, 20 ans, avait survécu à ses blessures en faisant la morte.

Sur une intuition du petit ami de la sœur de la survivante, la police avait interpellé Kevin Strickland, âgé à l'époque de 18 ans.

Puis les enquêteurs avaient fait pression sur Cynthia Douglas pour qu'elle le désigne comme le meurtrier lors d'une séance d'identification.

Acquitté en première instance, Kevin Strickland avait finalement été condamné en appel en 1979 à la prison à vie avec une peine de sûreté de 50 ans.

Des années plus tard, Cynthia Douglas, seule témoin dans cette affaire, s'était rétractée. Elle avait écrit au Midwest Innocence Project que "les choses n'étaient pas claires à l'époque, mais maintenant j'en sais plus et j'aimerais aider cette personne si je le peux".

Malheureusement, Madame Douglas est décédée avant d'avoir pu révoquer officiellement son témoignage.

Après avoir passé 43 ans derrière les barreaux, la condamnation de Kevin Strickland a été annulée et il a été remis en liberté.

Il est entré en prison à 18 ans et en est sorti à l'âge de 62 ans. Sa mère est morte, ainsi que de nombreux autres membres de la famille. Il ne sera jamais indemnisé car la loi du Missouri n'indemnise que les personnes innocentées par l'ADN.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES