Une jeune femme de 29 ans égorge son mari handicapé : 24 ans de prison
L'actualité des faits-divers
09/09

Une jeune femme de 29 ans égorge son mari handicapé : 24 ans de prison


  • PARTAGES

Stéphanie Dingiou, 32 ans, a été jugée devant la Cour d'assises de la Dordogne pour le meurtre de son conjoint Thierry Bardoulat.

Le 12 septembre 2018, la jeune femme, alors âgée de 29 ans, avait appelé les secours pour indiquer que son mari s'était coupé la gorge.

Arrivés sur les lieux, les secours n'avaient pu que constater le décès de l'homme handicapé.

Pendant trois jours, l'accusée a plaidé les coups volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Mais, pour l’avocat général, il y avait bel et bien intention de tuer.

« Elle utilise un objet qui devient létal, le coup est répété, la victime porte de multiples plaies – au moins six – qui atteignent parfois les os. Et il y a la force du coup : jusqu’à 4,5 cm de profondeur. Ce n’est pas un mauvais coup, c’est un égorgement. »

Stéphanie Dingiou, déjà condamnée par le passé pour des violences sur plusieurs compagnons, a été reconnue coupable de meurtre sur conjoint et sur personne vulnérable. Elle a été condamnée mercredi à 24 ans de réclusion criminelle.

Pour son avocat cette peine est inacceptable : "Si une pauvre fille comme ça est condamnée à 24 ans d’emprisonnement, quelle peine reste-t-il pour les pires criminels ?" s'est indigné Maître Christian Blazy qui compte faire appel.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES