Il viole, défigure et étrangle à mort une jeune fille de 18 ans dans les bois : perpétuité
L'actualité des faits-divers
04/07

Il viole, défigure et étrangle à mort une jeune fille de 18 ans dans les bois : perpétuité


  • PARTAGES

Maurice Sitrita, 23 ans, a comparu devant la Cour d'Assises de Nouméa pour le meurtre de sa petite-amie Corinne Wajoka, âgée de 18 ans.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 8 au 9 août 2019, dans un bois en lisière de plage au Vallon Dore à Nouméa.

Le jeune homme, alors âgé de 21 ans, a roué Corinne de coups de pied et de coups de poing, lui fracturant le front, la mâchoire et l’orbite.

Puis ce pratiquant de boxe thaïlandaise a pratiqué une clé à la victime et l’a étranglée à mort.

Auparavant, lors d’un rapport sexuel, il lui avait entaillé le sexe avec ses ongles de guitariste.

« On sait très bien qu’il l’a forcée », a tonné l’accusation, rappelant que Corinne venait de décider de mettre un terme à leur relation. Maurice Sitrita n'aurait pas supporté la rupture.

Le corps de la jeune fille a été retrouvé le lendemain, caché sous des branchages, par des promeneuses. La jeune femme était défigurée. A la vue des gendarmes venus l'interpeller, le meurtrier s'est infligé des coups de couteau au thorax, faisant croire ensuite «à un désir de mourir ensemble» avec Corinne.

L'accusé a été condamné vendredi à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES