Tom, 9 ans, tué à coups de parpaing puis violé post-mortem : son meurtrier risque la perpétuité
L'actualité des faits-divers
19/04

Tom, 9 ans, tué à coups de parpaing puis violé post-mortem : son meurtrier risque la perpétuité


  • PARTAGES

Jonathan Maréchal comparaît à partir de ce lundi devant la Cour d'Assises de l'Aisne pour le meurtre de Tom, 9 ans, et le viol de son cadavre.

Les faits se sont déroulés le 28 mai 2018 à Le Hérie-la-Viéville, dans l'Aisne.

Ce jour là, Tom, 9 ans, est parti cueillir des cerises avec un copain âgé de 11 ans. En fin d’après-midi, ce dernier est rentré chez lui pour manger.

La maman de Tom lui a demandé où se trouvait son fils. Il a répondu qu’il est parti avec l'accusé, un jeune homme de 27 ans qui était bien connu à l'époque dans le village.

Les habitants se sont alors lancés à sa recherche et le corps sans vie de l'enfant a été retrouvé caché sous des orties, dans une maison abandonnée. Le petit garçon avait des hématomes à la tête. Il était presque dénudé, avec seulement des chaussettes et un t-shirt relevé jusqu’au cou.

Des traces d'hydrocarbure sur son corps laissent penser que son meurtrier a tenté de le brûler. Un parpaing ensanglanté a également été découvert à proximité.

L'autopsie a révélé que Tom avait été battu à mort puis violé post-mortem.

Jonathan Maréchal, qui nie les faits mais qui a plusieurs fois changé de version, encourt la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 30 ans.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES