Pour mettre fin aux coups de sa femme, le mari était obligé de dire pardon à genoux
L'actualité des faits-divers
20/11

Pour mettre fin aux coups de sa femme, le mari était obligé de dire pardon à genoux


  • PARTAGES

Une jeune femme a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Chambéry pour des faits de violences à l'encontre de son mari et de son fils de 5 ans.

Depuis le mois de janvier de cette année, la prévenue frappait son époux et son enfant au domicile familial situé au Bourget-du-Lac, en Savoie.

Le père a dû à maintes reprises s'interposer pour protéger son fils des coups de sa mère.

Pour mettre fin à ses violences, le jeune homme était contraint de dire pardon à genoux devant son épouse.

En juin dernier, les gendarmes étaient intervenus au domicile familial. Des traces de violences récentes et plus anciennes avaient été décelés sur le corps du mari.

« Il y a de la soumission chez monsieur. À la barre, il a le comportement qu’on retrouve dans des dossiers de femme battue. » a déclaré la représentante du ministère public.

La mère de famille a été condamnée hier à six mois de prison avec sursis avec obligation de se soigner et de travailler.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES