L'étudiante de 22 ans frappée parce qu'elle portait une jupe aurait tout inventé
L'actualité des faits-divers
08/10

L'étudiante de 22 ans frappée parce qu'elle portait une jupe aurait tout inventé


  • PARTAGES

Le 18 septembre dernier, Elisabeth, étudiante de 22 ans, rentrait d'une balade à pieds à Strasbourg lorsque, arrivée à hauteur de la médiathèque Malraux, elle avait été importunée par trois jeunes hommes.

L'un d'eux l'avait insultée parce qu'elle portait une jupe. Comme elle avait répondu, deux d'entre eux l'avaient agrippé par un bras et le troisième lui avait asséné un violent coup de poing au visage.

Selon elle, une quinzaine de témoins avaient assisté à la scène, sans bouger.

Cette affaire avait fait un énorme buzz et avait même conduit la ministre de la Citoyenneté à se rendre trois jours plus tard sur les lieux.

Sauf que la police a épluché les 26 caméras de vidéoprotection installées dans le secteur sur la tranche horaire (13h-15h) mentionnée par Elisabeth.

Sur les images n'apparaissent ni l'étudiante, ni les trois agresseurs, ni la quinzaine de témoins. Et aucune trace d'une quelconque agression.

De plus, le téléphone de la jeune femme a borné près de son domicile au moment des faits. Or, dans sa déclaration, Elisabeth affirme qu’elle regardait des vidéos sur TikTok sur son smartphone lors de l'agression.

Face à certaines questions, la jeune femme se serait également montrée évasive.

Elisabeth fait partie du groupe Stras Défense, un collectif de 1 600 membres qui organise des rondes nocturnes à Strasbourg, dans le but de lutter contre le harcèlement de rue et les agressions.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES