Shanèse, étudiante de 23 ans, retrouvée morte pendue : ses parents ne croient pas au suicide
L'actualité des faits-divers
29/11

Shanèse, étudiante de 23 ans, retrouvée morte pendue : ses parents ne croient pas au suicide


  • PARTAGES

Le corps sans vie de Shanèse, étudiante française de 23 ans, avait été retrouvée pendue le 2 novembre 2018 en plein centre de Lovetch, en Bulgarie, où elle effectuait des études de sociologie-anthropologie dans le cadre du programme Erasmus.

C'est un employé qui avait fait la macabre découverte dans une ruelle, à côté du palais de justice.

La victime était pendue avec un câble électrique autour du cou qui rejoignait un boîtier électrique situé à un mètre de hauteur. La la procureure avait conclu au suicide.

Un an après, la famille de Shanèse ne croit pas qu'elle a mis fin à ses jours car

Car l’autopsie a révélé des traces de MDMA (appelée drogue de l’amour) en petite quantité dans son corps.

De plus, la vidéosurveillance de la ville montre Shanèse courir, déposer sa veste, puis tourner dans la ruelle et juste après ce moment-là il y a une coupure caméra.

La veille la jeune femme avait fait la fête avec des amis dans une discothèque de la ville. Selon des témoins avec lesquels elle avait passé la soirée, elle était de bonne humeur.

Le parquet de Paris a fait une demande d’entraide pénale internationale à la justice bulgare. Demande restée sans réponse.

Me Arnaud de Saint-Rémy, avocat de la famille de la victime, va très prochainement écrire à la ministre de la Justice et au ministre des Affaires étrangères pour « comprendre pourquoi ça bloque » et que « le nécessaire soit fait ».






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES