Disparition de Sophie Le Tan : le tronc d'une femme découvert
L'actualité des faits-divers
25/10

Disparition de Sophie Le Tan : le tronc d'une femme découvert


  • PARTAGES

Mercredi, un gendarme qui n’était pas en service est allé cueillir des champignons dans la forêt sur les hauteurs de Grendelbruch, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Strasbourg, dans les Vosges.

En fouillant les bois, le promeneur a découvert le tronc d'une femme dont la tête portait une natte. A proximité immédiate de la dépouille, se trouvaient des parties de membres vraisemblablement découpés à la scie.

Selon les premières constations, il pourrait s'agir des restes humains de Sophie Le Tan, même si le procureur a déclaré que « la plus grande prudence était requise dans l’attente du résultat d’investigations complémentaires ».

Une autopsie devait être pratiquée ce vendredi et des tests ADN devraient effectués.

La zone où la macabre découverte a été faite avait déjà été fouillé à l'automne 2018 car le téléphone du suspect avait borné dans le secteur les jours suivants la disparition de la jeune femme.

Sophie Le Tan a disparu le 7 septembre 2018. Ce matin là, cette étudiante de 20 ans avait rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg.

Jean-Marc Reiser, qui avait posté l’annonce immobilière, avait été arrêté quelques jours plus tard. Déjà condamné pour viols et acquitté au bénéfice du doute pour la disparition d’une jeune femme dans les années 1980, il a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

Malgré les traces du sang de Sophie Le Tan retrouvées chez lui, cet homme de 58 ans continue de clamer son innocence.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES