Corps démembré dans les Vosges : le suspect évoque un viol comme mobile
L'actualité des faits-divers
24/06

Corps démembré dans les Vosges : le suspect évoque un viol comme mobile


  • PARTAGES

Vendredi, Jean Schreiber (photo), 38 ans, s'est présenté à la gendarmerie de Châtel-sur-Moselle, dans les Vosges.

Il a avoué spontanément aux militaires avoir tué Alexis Goeury, un homme âgé d'une trentaine d'années et porté disparu depuis la mi-juin.

Selon Vosges Matin, il s'est acharné sur la dépouille de ce jeune homme, originaire de Châtel-sur-Moselle, en la découpant en morceaux.

Il aurait ensuite dispersé les morceaux à plusieurs endroits, voire même dans la Moselle. Mais à l’heure actuelle, seule une partie du corps de la victime a été retrouvée dans une usine désaffectée dimanche après-midi, à Nomexy.

Selon les dires du suspect, il aurait tué Alexis car il lui reprochait d’avoir violé une de ses amies.

Toujours selon Jean Schreiber, certaines personnes l'auraient aidé dans la dissimulation de parties du cadavre ou d’autres éléments de l’affaire.

Les enquêteurs tentent de vérifier tous les propos du meurtrier. Car ce toxicomane, qui tient des propos décousus, a déjà fait un séjour en hôpital psychiatrique.






A PROPOS Contact Mentions Légales Publicités
RESEAUX SOCIAUX Facebook Twitter
COPYRIGHT © 2009-2016 - FAITSDIVERS.ORG - TOUS DROITS RESERVES